Ce qui nous arrive!

ce-qui-nous-arrive.jpg

Comme on aime à crédit, on rembourse nos dettes ;
Je sais bien qu’l’incendie à pas qu’nos pommes en tête…
Tiens, v’là l’orage, on est sur le passage !

L’éclair arros’ra pas deux fois le même pingouin,
Tantôt, j’me disais ça en bullant dans mon bain.
Tiens, tu t’en vas, c’est pas la première fois !

Qu’importe le flacon, dégustons, rien ne presse,
Noël flâne au balcon, paques affûte une averse.
Tiens, prends les draps, j’dormirais pas sans toi !

J’sais pas c’qui nous arrive, ce qui t’rend agressive…
Y a des matins, on s’ marre, ce soir, chérie tu t’barre.
J’comprends pas qu’tu m’en veuille, mon chat, mon écureuil,
Hier tu l’aimais ta cage, ‘jourd’hui, tu plie bagage.

Comme on met nos baskets, la pluie sort de sa hotte,
L’soleil chante à tue-tête, l’temps d’sauter dans nos bottes.
Tiens, j’me disais… si j’tentais l’Elisée.

La vie est la championne des gamelles en 3.D.,
Le home cinéma tonne, pour peu on s’y croirait…
Tiens, c’est la pub, ces cons là nous entubent !

Je l’crois pas, c’qui m’arrive, t’es quand même inventive…
Y a des matins blafards et des soirs de victoires.
J’comprends pas c’que tu veux, tu m’veux plus, tu m’en veux.
Hier tu disais toujours, ‘jourd’hui, t’es pas trop pour.

Mon amour… j’sais pas c’qui nous arrive !
Mon amour… j’comprends pas qu’tu m’en veuille !
Mon amour… je l’crois pas, c’qui m’arrive !
Mon amour… mon chat, mon écureuil…

J’sais pas c’qui nous arrive, ce qui t’rend agressive…
Y a des matins, on s’ marre, ce soir, chérie tu t’barre.
J’comprends pas qu’tu m’en veuille, mon chat, mon écureuil,
Hier tu l’aimais ta cage, ‘jourd’hui, tu plie bagage.

Ajouter un commentaire