J'aurais voulu!

A tous les as de la voltige

Qui sont tombés de haut !

Moi j’ai même pas vu l’bout d’la tige,

Le derrière du préau.

 

J’ai l’écho d’un château hanté

Par une poignée de gosses,

Des rêves du jour qui s’invitaient,

Qu’on poursuivait véloces.

 

Et puis les nuages… juste avant la pluie…

Suivaient les orages… arrive enfin la nuit !

 

J’aurais voulu être un artiste,

J’suis même pas businessman, c’est triste !

J’aurais aimé être un escroc

Mais p’tit dealer c’est encore trop.

J’avais prévu de dire « j’existe » ;

J’suis cocu, documentaliste !

J’aurais kiffé être un héros,

Pas seul’ment les jours… d’apéro !

 

A tous les cavaliers du temps

Qui narguaient Tartempion,

Désarçonnés en un instant ;

Suprême inattention !

 

On les r’trouve au château hanté

Aves nos rêves d’antan

A contempler l’éternité

Et l’crachin du moment !

 

Les derniers nuages… viennent pisser leur pluie…

Cracher leurs orages… et préparer la nuit !

 

J’aurais voulu être un artiste,

J’suis même pas businessman, c’est triste !

J’aurais aimé être un escroc

Mais p’tit dealer c’est encore trop.

J’avais prévu de dire « j’existe » ;

J’suis cocu, documentaliste !

J’aurais kiffé être un héros,

Pas seul’ment les jours… d’apéro !

 

Aux anges cloués sur le sofa

Que l’ciel à jamais vu,

Qui portent cet anneau à leur doigt

Comme une chaine au calbut.

 

Et la pendule qui tourne en rond

Ne fait pas du sur-place !

Semelles de vent, semelles de plomb…

S’effaceront les traces !

 

Adieu les nuages… J’attendais la pluie…

Le vif des orages… et peut-être la nuit !

 

J’aurais voulu être un artiste,

J’suis même pas businessman, c’est triste !

J’aurais aimé être un escroc

Mais p’tit dealer c’est encore trop.

J’avais prévu de dire « j’existe » ;

J’suis cocu, documentaliste !

J’aurais kiffé être un héros,

Pas seul’ment les jours… d’apéro !

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau