Seul

seul.jpg

 

 

J’ai beau me sentir idiot, dire à qui veut bien l’entendre

Qu’aujourd’hui mes rêves d’ado, ne sont plus guère à pourfendre,

Pas plus qu’à réduire en cendres.

J’ai beau me dire : « Tout vas bien ! ». La marquise à mit les bouts

Et ses boots pour aller loin ; le collier manque à toutou,

Même… cet horrible matou.

 

Je suis seul… avec mes idées noires…

Je suis seul… trois chaises et une armoire…

Je suis seul… allez tous vous faire voir !

Seul à me saouler la gueule, ma gueule de con d’épagneul

Seul à me gratter les meules, seul… seul… seul…

Allez tous vous faire voir !

 

J’ai beau m’enfermer dehors dans un esprit d’ouverture,

Mener la barque à bon port d’mes idées sous la ceinture…

J’ai toujours échoué, je l’jure !

 

J’ai beau faire semblant de rien, le masque des apparences

Me vas comme un gant… de crin peut aller à la romance ;

J’ai beau faire semblant… j’y pense !

 

Je suis seul… avec mes idées noires…

Je suis seul… trois chaises et une armoire…

Je suis seul… allez tous vois faire voir !

Seul à me saouler la gueule, ma gueule de con d’épagneul

Seul à me gratter les meules, seul… seul… seul…

Allez tous vous faire voir !

 

J’ai beau, j’ai beau, j’ai beau…

J’ai beau marcher comme un robot…

La mécanique a ses limites !

J’ai beau, j’ai beau, j’ai beau…

J’ai beau rapiécer mon égo.

C’est pas pour autant qu’on est quitte !

 

Je suis seul… avec mes idées noires…

 

Ajouter un commentaire