Catapulte

La corde se tend... la corde se tend...

 

C'est un grand château-fort posé sur la colline

Du dos de nos efforts: Noir, comme un jour de spleen!

C'est un château prison criblé de labyrinthes,

Cerné par les saisons, déchiré sous les plaintes...

 

La corde se tend... la corde se tend...

 

 

C'est un Château hanté par million par nos âmes

L'enfance y est châtiée d'un trop perçu de larmes.

C'est un château donjon où l'ombre et la lumière

Ont choisi la fusion dans le gris des prières.

 

La corde se tend... la corde se tend...

 

 

S'asseoir sur la catapulte,

S'envoler loin du tumulte

Bien au-delà de nos luttes...

 

La corde se tend... la corde se tend..

 

 

C'est un château qui rêve comme un enfant malade,

Comme un enfant qui crève, un enfant qui s'évade...

C'est un château de sable ou de fer c'est au choix,

Mais non de dieu ce câble qui se tend brisera...

 

La corde se tend... la corde se tend...

 

 

S'asseoir sur la catapulte,

S'envoler loin du tumulte

Bien au-delà de nos luttes...

 

S'asseoir sur la catapulte,

S'envoler loin du tumulte

Bien au-delà de nos luttes...

A l'heure de la damnation!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site