Place de la Madeleine.

Son sac à main tout râpé laisse briller deux initiales

En or très bien imité… Elle ouvre le journal…

Elle cherche un studio meublé à New-York ou au Népal ;

Pourvu qu’elle puisse oublier… l’endroit lui est égal !

 

L’encre lui noircit les mains, à force d’essuyer ses yeux ;

Le gris/noir des lendemains… coule sur les temps heureux !

A perte de vue les jours font des heures un labyrinthe ;

Les gens sont aveugles et sourds… et la lumière éteinte !

 

Place de la madeleine, la fille « no understand »

Gamberge un happy end ; place de la madeleine…

Place de la madeleine… place… de la madeleine…

 

Un vieux taxman la soupèse, l’évalue sans dire un mot ;

Plan valise ou bien plan baise ? P’têt’ les deux mon coco !

L’œil posé sur la C.B. il prend des airs de Zorro,

Arrange un peu ses habits… pour l’instant c’est zéro !

 

Place de la madeleine, la fille « no understand »

S’invente un happy end ; place de la madeleine…

Place de la madeleine… place… de la madeleine…

 

Elle a fait glisser son châle pour mieux voir l’inopportun…

C’est pas l’mari idéal… mais c’est toujours quelqu’un…

Elle disparaît dans les brumes du verre fumé trois étoiles ;

Elle a raison je présume… Je ramasse son journal…

 

Place de la madeleine, la fille « no understand »

Assure le happy end ; place de la madeleine…

Place de la madeleine… place… de la madeleine…

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×