Voila l'automne

 

 

Une feuille en plein délire

Marmonnait sur sa branche:

J'en finis pas d'jaunir

J'ai les nervures qui flanchent.

 

Une feuille en a sa claque

Du soleil qui la cloque,

Des chenilles qui la braquent,

Des vents qui la disloquent.

Voilà l'automne, le monde est fou;

J'en reste aphone, je vois tout flou.

 

Une feuille en pleine extase

S'offre la liberté.

Légère comme une gaze

Elle se laisse onduler.

 

Une jolie blonde platane,

A faire craquer l'écorce

Surfe sur la tramontane

Fière de son tour de force

Voilà l'automne, je vis ma vie;

La rue piétonne est si jolie.

 

Un' feuille qui n'a rien fait

Que de se laisser prendre

Par un vent qui passait,

S'excuse à bise fendre.

 

Une feuille s'est mise en torche

Elle pensait qu'elle volait

Mais le montant du porche

Vient de s'interposer

 

Une feuille à incendier

Qui repense au bercail;

S’abandonne au brasier…

Et elle nous dit: By By!

 

Voilà l'automne, quelle catastrophe!

Le vent frissonne au bout des strophes.

 

Couleur d'automne, les eaux se mêlent

Et badigeonnent un arc-en-ciel.

 

Maint'nant qu'elle est de cendre,

Il faut rester de marbre.

Mais où va-t-elle se rendre?

Ben… au pied de son arbre!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site