Et je m'en vais...

et-je-m-en-vais.jpg

Je descend l’escalier, à la main mes souliers…

J’m’arrête sur le palier d’la mémé du deuxième.

Encore une paire d’étages, j’rassemble mon courage ;

Faut bien tourner la page ; J’te dirais plus je t’aime !

Et je m’en vais, et je m’en vais,

Au vent mauvais je m’en vais…

Et je m’en vais, et je m’en vais,

 j’suis motivé, lessivé… je m’en vais…

 

J’étais sans intérêt, déjà mort, enterré,

Pas sûr que j’t’enverrai à nouveau des poèmes.

Faux-cul le temps qui passe me dis-je au fond du sas ;

Il écrit, il efface, entonne un requiem.

Et je m’en vais, et je m’en vais,

Au vent mauvais je m’en vais…

Et je m’en vais, et je m’en vais,

j’suis motivé, lessivé… je m’en vais…

 

Au coin d’la rue un bar, faut qu’j’m’habitue à boire,

J’baisse les yeux d’vant l’miroir, sur mon visage trop blême.

L’alibi dos au mur, les sanglots, les injures,

L’amour à fière allure dans l’flou d’mon café crème.

Et je m’en vais, et je m’en vais,

au vent mauvais je m’en vais…

Et je m’en vais, et je m’en vais,

j’suis motivé, lessivé… je m’en vais…

 

Je r’sors con comme avant, poumons clopins-clopants,

La boulangère m’attend avec ses p’tits problèmes…

Je reprend l’escalier, mes croissants, mes souliers,

J’m’arrête sur le pallier d’la mémé du deuxième

 

Et je reviens, et je reviens,

Comme un bon chien je reviens…

Et je reviens, et je reviens,

Je m’sens pas bien, ça fait rien… Je reviens !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site