Revoir ses enfants.

revoir-ses-enfants.jpg

Mettre un nom sur les regrets,
Éviter les simagrées,
Avancer bon gré, mal gré
Sans faire de tort à personne.

Aimer comme on imagine
Sans les réponses assassines ;
Aller pointer à l’usine,
Apprendre l’art d'être un clone.

Devant les trains de banlieues,
Dire amen, parler à dieu,
Se mentir pour aller mieux ;
Espérer comme on pardonne.

Elle prie tant qu’elle peut ; elle demande pas grand chose :
Juste fermer les yeux sur une apothéose…
Revoir ses enfants… revoir ses enfants… savoir s’ils sont vivants !

Refermer un vieux portail,
Cheminer dans la grisaille.
Chaque instant a son entaille
Dans ce passé qui frissonne.

Se dire que les jours meilleurs
Sortirons un jour vainqueurs ;
Rester sourde à la douleur
Lorsque le combiné sonne.

Nier tout autre désir,
Tout autre pan d’avenir
Et voir les photos jaunir
Si longtemps qu’on s’en étonne.

Elle prie tant qu’elle peut ; elle demande pas grand chose :
Juste fermer les yeux sur une apothéose…
Revoir ses enfants… revoir ses enfants… savoir s’ils sont vivants !

Elle entends les cris encore, les portes claquées, les rires…
Elle entends qui la dévore, l’enfer à n’en plus finir.

Elle prie tant qu’elle peut ; elle demande pas grand chose :
Juste fermer les yeux sur une apothéose…
Revoir ses enfants… revoir ses enfants… savoir s’ils sont vivants !

Ajouter un commentaire